La vie en boucles

Alevins de truites en aquaponie : le démarrage

Après l’éclosion et la fin de résorption du sac vitellin, les larves se transforment en alevins, avant de devenir de jeunes truitelles dans quelques mois. Le démarrage de leur nutrition est une phase délicate. Pour plus d’information, voir le document de la © FAO 2005-2020.
Programme d’Information sur les espèces aquatiques cultivées. Oncorhynchus mykiss.
Programme d’Information sur les espèces aquatiques cultivées . Texte par Cowx, I. G. Dans: Département des pêches et de l’aquaculture de la FAO [en ligne]. Rome. Mis à jour 15 Juin 2005.

Mises à jour et rajouts depuis la première publication :
– 5 vidéos d’alevins de 0.2 à 3 grammes rajoutées entre mars et mai – – Tableau de nutrition
– Fabrication d’aliment à partir de granulés 4 mm

Définir la date de démarrage du nourrissage des alevins

L’alimentation commence dès que les larves devenues alevins nagent activement et viennent facilement en surface. Ce stade s’installe à partir d’une somme de températures journalières de 130 – 140° après éclosion. Donc, avec une température de l’eau de 11°, l’alimentation des alevins commence dès le 13-14 ème jour après l’éclosion.

Alevins de truites arc en ciel au tout début du stade « nage ».

Les quantités d’aliment à apporter

Les besoins en aliment sont précisés dans le tableau ci-dessous. Le poids des alevins, au sortir du stade larve est de 0.12 à 0.19 g pièce. Le besoin en aliment est donc d’environ de 0.006 g/jour/alevin. Avec une croissance de 3 à 4% par jour, l’alevin pèse 1 g en moyenne 40 jours plus tard.
Avec 140 larves transformées en alevins viables, c’est donc un apport total de 1 g par jour au démarrage de l’alimentation. pour arriver à une ration de 5 grammes au bout de 40 jours.
L’aliment distribué est un émietté très fin, pulvérulent et très riche en protéines (>60%). Cet aliment pèse 0.5 g par cm3. Vu les quantités en jeu pour le test, il est préférable de travailler en volume, sauf à disposer d’une balance de précision.

SOURCE : Alexandra Grasteau. Contribution à une approche intégrée pour la prévention de la flavobactériose dans les élevages de truites arc-en-ciel.
Biodiversité et Ecologie. Université de Bordeaux, 2015. (Page 8 sur 118)
Evolution du poids et de la taille des alevins de truites arc en ciel pour les 100 premiers jours après début nourrissage (données approximatives)
Evolution du poids et de la taille des alevins de truites arc en ciel pour les 100 premiers jours après début nourrissage (données simulées approximatives)

La fréquence des apports

Au démarrage de l’alimentation des alevins, plus les repas sont fractionnés, mieux c’est. Il faut démarrer avec 8 à 10 repas par jour pour arriver à 3 à 4 repas au bout de 4 mois. Dans le cadre du test, j’ai retenu un repas par heure au démarrage, soit 10 repas par jour avec une dose horaire de 0.15 gramme.

Alimentation des jeunes alevins de truites arc en ciel
(dose horaire  de 0.15 g pour 140 alevins)
Alimentation des jeunes alevins de truites arc en ciel
(dose horaire de 0.15 g pour 140 alevins)

Un distributeur automatique, adapté au contexte du test

Pour distribuer 0.15 gramme de farine toutes les heures diurnes pendant une semaine, il faut une grande disponibilité. Confronté à des imprévus d’emploi du temps au moment crucial du démarrage de la nutrition des alevins, j’ai dû improviser un distributeur automatique avec les moyens du bord. A toutes fins utiles, je partage la solution retenue.

Un vieux programmateur d’irrigation , alimenté par deux piles de 1.5 volt est modifié au niveau de la boule de gestion de la circulation de l’eau. Un disque est inséré dans le canal de la boule pour créer deux chambres identiques. Un des bords de chaque chambre est entaillé. Le programmateur entraîne la rotation de la boule toutes les heures en position d’ouverture pour se fermer une minute plus tard. La dose ainsi distribuée est de 0.15 gramme toutes les heures entre 8h30 et 17h30.

Distributeur automatique d’aliment fabriqué à partir d’un programmateur d’arrosage

Le dispositif utilisé pour l’élevage des alevins

Les jeunes alevins sont démarrés dans le panier d’incubation car ils sont peu nombreux. En cas de forte population, une cage d’élevage est prévue pour disposer de plus d’espace tout en les protégeant de la voracité des truites adultes. Le panier d’incubation est directement plongé dans le courant d’eau (l’eau circule horizontalement et non plus du bas vers le haut). Les alevins nagent dans le léger courant et s’alimentent au fur et à mesure des apports. La cuve est nettoyée tous les jours avec un tuyau siphonnant. (Le dispositif initial ne permettait pas un nettoyage journalier. De fortes pertes constatées les 15 premiers jours)

Les alevins âgés de 26 jours installés dans un panier immergé dans le courant d’eau.
(Courant inversé par le remous sur la paroi opposée)
Alevins âgés de 30 jours et se nourrissant depuis 15 jours.
Les plus gros mesurent 3 cm.
Alevins âgés de 48 jours et se nourrissant depuis 34 jours.
Les plus gros mesurent 4 cm. Poids moyen proche du gramme.
Alevins âgés de 60 jours et se nourrissant depuis 44 jours.
Les plus gros mesurent 5 cm. Poids moyen proche de 1.2 grammes.
Alevins âgés de 80 jours et se nourrissant depuis 65 jours.
Taille 5 à 6 cm. Poids entre 2 et 3 grammes.

Fabriquer l’aliment des alevins sur mesure

Un particulier ne dispose pas de toutes les granulométries nécessaires au démarrage de l’alimentation des alevins. Au delà de la farine utilisée au départ généralement fournie généreusement par un pisciculteur bienveillant, il faut ensuite se débrouiller pour les granulométries ultérieures. Un vieux moulin a café en grains, différents tamis de 0.7 mm, 1 mm et 1.5 mm permettent de convertir des granulés de 4 mm en un aliment adapté aux différents âges des alevins.

Les pertes sur cette phase de démarrage

L’alimentation des jeunes alevins a commencé le 01/03/2020. Les pertes pendant la phase de démarrage s’apprécient entre les stades  » 0.15 gramme nageant  » et « 4 grammes ». Ces pertes peuvent être conséquentes en cas d’anomalies survenant sur la qualité de l’eau. En conditions normales, elles concernent quelques %. Le stock au départ du nourrissage le 29/02 est de 149 alevins. 35% de pertes en 5 jours, entre le 11 et le 15/03. Pertes modérées suite à la modification du dispositif avec nettoyage journalier du bac et mise en place d’un courant d’eau : 25% entre le 16/03 et le 15/04 . Aucune perte entre le 16/04 et le 20/04 depuis la suppression du tamis contaminé par saprolégnia.

2 Comments

  1. Delforge

    Pour ce qui est du nourrissage des alevins, il est possible de se procurer un petit nourrisseur à tapis (matériel aquariophile). C’est franchement, ce qui fonctionne le mieux pour ce stade-là.

    • jcgoudeau

      Merci. Je vais regarder cette solution pour l’année prochaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


The maximum upload file size: 128 Mo.
You can upload: image, audio, video, document, spreadsheet, interactive, text, archive, code, other.
Links to YouTube, Facebook, Twitter and other services inserted in the comment text will be automatically embedded.

© 2020 Truites aquaponiques

Thème par Anders NorenHaut ↑