Ce site suit un projet en aquaponie qui produit des truites arc en ciel toute l’année et des légumes variés. Et pour nourrir les truites, des vers de farine et de compost recyclent des déchets de pain et de légumes. La conception du système permet la reproduction des truites sur site. Cet écosystème aquaponique, est axé sur l’économie circulaire, le « low tech » et le développement durable.


Schéma du dispositif permettant l'élevage et la reproduction des truites en aquaponie

Présentation  générale du projet d’aquaponie

En fonctionnement depuis mai 2017, « Truites aquaponiques » est un projet   pour la mise au point d’un système circulaire de production de truites en passant par l’aquaponie. Une réflexion préalable a permis de définir la problématique,  la taille du dispositif, les composantes et  les valeurs portées par le projet. Cette réflexion a été transformée en outil à l’usage de ceux qui veulent débuter en aquaponie

Une eau de qualité en aquaponie pour le remplissage des bassins

Eau claire, fraîche, oxygénée

L’eau est la composante essentielle du projet. Le site est équipé pour conserver une eau claire,  à une température  inférieure à 21°  en été, et supérieure à 8° en hiver, bien oxygénée, épurée des nitrites et de l’ammoniaque néfastes aux truites. La consommation d’eau neuve est réduite avec 0.7% de renouvellement en moyenne par jour. Ce qui en fait un système fermé, en aquaponie.

Bassins à truites, filtres et bassin tampon

Bassins  organisés pour une bonne circulation de l’eau

La circulation régulière de l’eau entre les bacs et bassins est vitale pour les truites. Après un arrêt d’écoulement de quelques heures, les truites les plus fragiles commencent à mourir lorsque les concentrations piscicoles sont supérieures à 15 kg par m3. Des précautions ou astuces permettent de pérenniser r ce flux d’eau. Voire de le surveiller à distance.

Truite de 1150 grammes élevée en aquaponie

Truites arc en ciel , fragiles et productives

Le poisson retenu pour cette installation d’aquaponie est la truite arc en ciel. L’objectif est de produire de la truite toute l’année grâce à l’inertie thermique du sol, et accessoirement la géothermie. Soixante truites sont installées chaque année dans les bassins et nourries pour une croissance optimale et une fourniture de nitrates  cohérente avec les besoins des légumes. Les conditions très favorables permettent la reproduction des truites.

Haricots verts et betteraves sur lit de graviers, en aquaponie

Des légumes variés en aquaponie, sur graviers

Les bacs remplis de graviers permettent  de planter et semer de nombreuses espèces de légumes, y compris les légumes racines. L’objectif de 10 kg de légumes par m2 de culture et par an est atteignable sans trop de difficultés. L’introduction d’organisme détritivores (vers de compost, gammares, aselles,…) permet un auto nettoyage du substrat.

larves de vers de farine élevées sur pain broyé

Vers de farine élevés sur les déchets de pain

Les vers de farine sont de bons candidats pour diminuer la distribution de granulés en valorisant des déchets de pain et de légumes.  L’enceinte d’élevage est  installée dans la serre.

Test de ulture de microalgues dans un bioréacteur fait maison, dans le but de produire un aliment adapté pour les truites

Microalgues, pour produire EPA et DHA

Les truites ont besoins d’acides gras essentiels fournis par les huiles de poisson . Des microalgues contenant ces acides gras essentiels pourraient se substituer aux huiles de poissons. Un complément indispensable pour compléter une ration à base de vers de farine et vers de compost et accéder à l’autonomie alimentaire en aquaponie.

serre : bac aquaponique à gauche

Serre pour légumes et élevage de vers en aquaponie

La serre dans le projet d’aquaponie avec truites, légumes et vers de farine est appréciable pour la période hivernale. Elle permet d’allonger la période de production des légumes. L’autoconstruction  de la serre  en bois et polycarbonate, réduit l’investissement de départ. Un muret et un talus existants  ont été conservés et intégrés au projet. La préoccupation thermique hivernale et estivale a été au cœur de la conception.

Share Button