Truites aquaponiques

La vie en boucles

Mortalité accidentelle des truites en aquaponie

Maintenir un écoulement de l'eau permanent pour éviter une mortalité massive des truites

Le pire, dans une installation d’aquaponie , c’est l’arrêt de la circulation de l’eau qui provoque une mortalité des poissons. Ceci est d’autant plus redoutable lorsque l’on élève des truites puisque 100% peuvent mourir en moins d’une nuit. Trois incidents peuvent conduire à la catastrophe : les pertes d’eau, les coupures d’électricité et une pompe en panne . Bilan d’expériences personnelles, enrichies de discussions avec Guillaume Beucher, formateur expérimenté d’Aquaponia.

Repérer toutes les causes possibles de pertes d’eau

Lorsque le système perd de l’eau, les siphons et pompes fonctionnent mal ou plus du tout. Il faut donc détecter par avance toutes les possibilités de pertes d’eau, autres que l’évapotranspiration. En premier viennent les fuites au niveau des raccords, ou des passe- parois, ou bien un trou dans la bâche ou des parois poreuses. Puis se rajoutent les risques liés à des mouvements de tuyaux par déboîtage ou basculement. Par exemple un chat qui vient boire à la sortie d’un tuyau et qui fait basculer le tuyau en s’appuyant dessus ! Ces risques sont d’autant plus élevés au démarrage d’un système, puisque les assemblages sont rarement collés pour pouvoir les modifier si besoin. Enfin les colmatages de tuyaux peuvent créer des débordements.

Trop plein du bassin à truites dérivant l'eau vers le bassin tampon en cas de débordement pour cause de bouchage de l'évacuation vers les filtres
Trop plein du bassin à truites dérivant l’eau vers le bassin tampon en cas de débordement pour cause de bouchage de l’évacuation vers les filtres

Des trop-pleins de sécurité sont une bonne précaution. Ils prennent le relais en cas de débordements et maintiennent la circulation de l’eau. Et tout éventuel mouvement de tuyau doit être bloqué par collage, ou par tout autre moyen adapté au contexte.


Prévenir la mortalité des truites liée à une coupure de courant

Les récentes tempêtes et chutes de neige de fin 2019 ont provoqué des coupures de courant dans certaines régions de France. L’électricité pour de nombreux foyers n’a été rétablie qu’au bout de 24 heures, voire bien davantage. Imaginez une installation aquaponique dans ces zones ! Or il est possible de se protéger avec un groupe électrogène. Car pour moins de 100 €, on trouve de petits groupes qui délivrent une puissance de 700 watts. Ce qui est largement suffisant pour les quelques dizaines de watts d’une installation aquaponique.

Groupe électrogène pour parer à une coupure d'électricité et ainsi éviter la mortalité du lot de truites.
Groupe électrogène pour parer à une coupure d’électricité et ainsi éviter la mortalité du lot de truites.

Mais détenir un groupe “au cas où” n’est pas une précaution suffisante. Le groupe présenté sur la photo est neuf. Il a tourné seulement 10 mn après l’achat il y a 10 ans. Je l’ai ressorti avant la tempête Amélie pour être prêt à intervenir si besoin. S’il a démarré au quart de tour, le groupe délivrait 20 volts au lieu des 220 attendus. C’est le condensateur de régulation qui avait séché et qu’il a fallu remplacer. Guillaume Beucher recommande de démarrer et tester le groupe au moins 1 fois tous les 6 mois pour éviter ce genre de mésaventure.

Détenir un groupe électrogène “opérationnel” n’est toujours pas suffisant. En effet, il faut être prévenu à temps de l’absence de courant. Pour ce faire, il existe une prise GSM qui envoie un SMS sur des téléphones portables en cas de coupure de courant. L’appareil SIMPAL-T2 coûte 60 € TTC et fonctionne avec une carte SIM pour une consommation minimale de 1.5 € par mois.

Donc, il est possible de se protéger efficacement contre les coupures de courant avec un investissement initial d’environ 150€ TTC et un coût de fonctionnement annuel de 18 €. Ce qui en fait une solution adaptée dans un dispositif aquaponique familial. Un professionnel pourrait opter pour un démarrage automatique du groupe en cas de coupure de courant, mais nous quittons alors le champ d’une aquaponie “low tech”.

Anticiper la fatidique panne de pompe

L’arrêt de la pompe peut également être provoqué par une panne. Pour résoudre le problème, il est prudent de détenir par avance une pompe neuve qui peut remplacer instantanément la pompe en panne.

Les composants utilisés pour construire une alerte SMS pour coupure de courant, dépassement de seuil de température ou arrêt de circulation d'eau. Cet équipement  diminue les risques  de mortalité accidentelle des truites.
Les composants utilisés pour recevoir des alertes par SMS pour les coupures de courant, les arrêts d’écoulement d’eau et les dépassements de température. Pour réduire les risques de mortalité des truites

Comme pour les coupures d’électricité, une alerte sur l’arrêt d’écoulement de l’eau permet d’intervenir à temps en cas de panne. Le CML2255 de Mobeye peut répondre à ce besoin. Mais il est coûteux, proche de 300€. La solution à faible technologie passe par une carte arduino UNO, un shield GPRS SIM900 et un capteur de débit. En y rajoutant une sonde de température, nous obtenons un système qui envoie des SMS en cas de coupures de courant, d’arrêts d’écoulement d’eau ou de dépassements de seuils de températures. Cet équipement coûte environ 50 € en investissement et 18 € de fonctionnement annuel. Il peut donc se substituer avantageusement au SIMPAL-T2 déjà cité.

Autres risques de mortalité accidentelle des poissons, faciles à maîtriser

Grillage de prévention de la mortalité par saut des truites hors du bassins. Protège aussi des intrusions de crapauds, hérons ...et feuilles mortes.
Grillage de prévention de la mortalité par saut des truites hors du bassins. Protège aussi des intrusions de crapauds, hérons …et feuilles mortes.

Les truites peuvent sauter hors du bassin d’élevage. Un filet ou un grillage protège de ce risque. Par ailleurs, il faut contrôler les dépassements de températures extrêmes. Ce qui suppose une surveillance continue de cette température. Mais la relative lenteur des réchauffements ou refroidissements de l’eau autorise une surveillance manuelle avant mortalité. Le SIMPAL-T2 ou le dispositif à base d’Arduino disposent toutefois d’une sonde externe qui peut faire ce travail de surveillance. De plus, il faut éviter toute introduction de produits toxiques dans le système, ou toute possibilité d’introduction involontaire. Enfin, le circuit électrique aquaponique doit être protégé par un disjoncteur différentiel 30 mA. Ce qui supprime le risque de mortalité par électrocution des poissons…et des personnes.

NB : Cet article ne traite pas de la mortalité par maladie faisant suite à de mauvaises conditions d’élevage ou à l’introduction de truitelles porteuses d’agents pathogènes. Il se limite à la mortalité accidentelle.

Share Button

3 Comments

  1. Hello,

    Merci pour cet article bien utile!

    Mon expérience est un débordement parce que la crépine du tuyaux de circulation était bouchée. Résultat : l’eau déborde du bac a poissons n’importe où et le puits se vide, ce qui fait que l’eau n’arrive plus aux poissons.
    J’ai mis des crépine plus grandes (qui se bouche moins vite) et ajouté un trop plein.

    Vincent

  2. Merci pour ce bel article qui saura éveiller l’attention de plus d’une personne et évitera la catastrophe que tout le monde redoute lorsqu’on élève des poissons !
    Bonne continuation !

  3. Bonjour Jean-Claude.
    Article top et utile 😉
    Pour l’arrêt des pompes, c’est encor plus vrais en été avec les chaleurs. Pour moi c’est le plus critique et le plus stressant. En quelques heures ça peu être la cata …
    Moi j’ai divers capteurs et alarmes pour prévenir. Mais l’absence pour les congés et le plus dangereux.
    Au plaisir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2019 Truites aquaponiques

Thème par Anders NorenHaut ↑