Pain broyé  passant au tamis de 3 mmLa mécanisation d’un élevage familial de vers de farine repose sur une utilisation judicieuse de tamis. Ces tamis permettent de séparer les adultes de la litière de ponte et de  collecter les vers  de farine et les nymphes en fin de cycle d’élevage. Pour permettre ces tris au cours de l’élevage, il est indispensable de démarer avec un support d’élevage suffisamment fin, passant en totalité au tamis à mailles de 3 mm. Le défi consiste à broyer finement  du pain sec  sans investir dans un broyeur dédié.

Jeu de 4 tamis, dont un à mailles de 3 mm pour broyer le pain suffisamment fin

Jeu de 4 tamis pour trier les vers de farine

Jeu de 4 tamis pour trier les vers de farine

Quatre tamis suffisent pour mécaniser les tâches de nettoyage, de récolte et de mise en route de nouveaux bacs d’élevage:

  • Tamis 1  (10 mm) –  Utilisé pour attraper les restes de légumes cachés dans le substrat.
  • Tamis 2  (5mm) –  Utilisé pour attraper les coléoptères au bout d’un mois de ponte ou les gros vers en fin de cycle. 
  • Tamis 3 (3mm) – Utilisé pour préparer un substrat d’élevage permettant un usage facile du tamis à maille de 5 mm. 
  • Tamis 4 (0.8 mm) – Utilisé en fin de cycle (hors présence d’oeufs)  lorsque les plus petits vers font au moins 1 cm. Capture tout le pain et ne laisse tomber que les excréments.

Modifier un broyeur  de végétaux

Un broyeur à végétaux a déjà été utilisé pour broyer le pain . Le résultat est une farine de pain grossière avec beaucoup de grosses miettes, pas du tout gênant pour l’élevage, mais interdisant toute mécanisation des opérations de tri, récolte et nettoyage.  La  fraction de cette farine de pain qui passe au tamis de 3 mm est  inférieure à 25%.
Pièce rajoutée pour broyer finement le painUne légère modification du broyeur va permettre de passer à 95% de farine passant au tamis de 3 mm.  Un obstacle est installé en aval des lames pour obliger le pain à rester dans la chambre de broyage tant que  les morceaux de pain font plus de 3 mm.  Cette barrière sélective est constituée d’une planche de bois découpée pour s’ajuster parfaitement à la forme du conduit, sans gèner la rotation des lames. Le faible espacement entre les tôles et  la planche de bois laisse passer la farine de pain lorsqu’elle est suffisamment fine. Cet ajout rudimentaire permet d’obtenir une farine de pain dont 95% passe au tamis de 3 mm.

Constituer un stock de pain broyé

Réserve de pain broyé stocké à l'abri des rongeurs et des mites alimentaires

Réserve de pain broyé stocké à l’abri des rongeurs et des mites alimentaires

La farine  de pain est stockée au sec et à l’abri des rongeurs et des mites alimentaires, dans une poubelle munie de son couvercle. Les besoins en pain sont de 10 kg  par mois, soit 1 kg par tiroir d’élevage. L’élevage permet donc de valoriser  sur une année environ 120 kg de pain sec.

Share Button