L’aquaponie est un mot construit avec « aquaculture » et « hydroponie ».
– L’aquaculture concerne  l’élevage de poissons, de crustacés, de mollusques, d’algues.
– L’hydroponie concerne la culture les plantes   sur milieu aqueux (hors sol).
Le principe de l’aquaponie, c’est donc le plus souvent des plantes cultivées hors sol qui se nourrissent grâce aux déjections des poissons. Le recyclage des déjections des poissons est assuré par des bactéries. Ce principe unique donne vie à des systèmes extrêmement diversifiés. Le dispositif « truites aquaponiques » n’est qu’un système parmi d’autres, découlant de choix spécifiques orientés pour produire de la truite avec des déchets de pain.

Des systèmes aquaponiques à profusion

Il y a matière à construire de très nombreux systèmes aquaponiques en combinant :

Schéma du principe commun à tous les systèmes aquaponiques
Schéma du principe commun à tous les systèmes aquaponiques
  • les tailles des systèmes aquaponiques  (du dispositif de salon au format XXL)
  • les types d’élevage (poissons, crustacés, mollusques,…)
  • les plantes cultivées (aromatiques, légumes, fleurs, graminées,…)
  • les modes de cultures (à l’air libre, sous serre chauffée ou non, en éclairage naturel ou artificiel, horizontalement ou verticalement,…)
  • les modalités d’accès à l’eau pour les racines des plantes (immergées en permanence, avec marées, avec film d’eau ruisselante, …)
  • Les modalités de régulation thermique de l’eau (passive, refroidisseur, chauffage, géothermie…)
  • les supports des bactéries (graviers, billes d’argile, pouzzolane, cylindres de plastiques Hélix,…)

Ils ont tous en commun de produire des plantes à partir de déjections d’organismes aquatiques vivants, les déjections étant  recyclées par des bactéries.

Des ressources bibliographiques et numériques pour maîtriser l’aquaponie : mon « Top 6 »

Pierre Foucard et Aurélien Tocqueville, Aquaponie, Associer aquaculture et production végétale , Editions Quae, 2019, 209 pages
Les + : ouvrage scientifique de référence en langue française. Donne toutes les clés pour construire son système aquaponique. Aborde également toutes les questions pour la conception d’une unité professionnelle. Un ouvrage incontournable.
Les – : ne fournit pas de modèles à copier, ce qui peut gêner les débutants qui préféreront des ouvrages plus appliqués.

François Petitet-Gosgnarch, Aquaponie, le guide de référence, Rustica éditions, 2017, 303 pages
Les + : Ouvrage détaillant la conception et le suivi d’une installation aquaponique adaptée pour l’élevage de truites au niveau domestique. Une approche thermique documentée et pertinente complète une bonne connaissance des poissons et de la truite en particulier.
Les – : Enferme le lecteur dans un seul système. Une approche énergétique discutable au regard du développement durable.

http://teca.fao.org/fr/read/8630
Des ressources globales intéressantes pour comprendre la genèse, les enjeux et la logique de l’aquaponie. Présente des systèmes plutôt adaptés aux régions tropicales et équatoriales.

https://projetapiva.wordpress.com/
Donne accès aux résultats de recherche et aux ressources partagées dans le cadre du projet APIVA (Aquaponie, Innovation Végétale et Aquaculture) financé par les fonds du CASDAR. 2014-2019

https://www.norbertaquaponie.fr/
Des vidéos courtes explorant tous les thèmes liés à l’aquaponie. Des options pédagogiques originales et efficaces.

https://www.youtube.com/watch?v=9eU-09xwln8 
Présentation du système aquaponique autonome de Marla, au coeur de l’ile de la Réunion, conçu par Sébastien Ladrange et mis en image par Marion des Sourciers. Très bel exemple de système intégrant les préoccupations de développement durable et territorial.