La plupart des installations aquaponiques organisées autour de l’élevage de truites arc en ciel n’élèvent que des truites femelles. En effet, les techniques de reproduction utilisées dans la majorité des écloseries favorisent la production exclusive de femelles. Qu’elles soient diploïdes ou triploïdes. Pour obtenir des mâles, il faut solliciter des pisciculteurs fournisseurs de truitelles pour les élevages bio.

Les caractères externes des mâles de truite arc en ciel

Il est très difficile de différencier mâles et femelles au stade juvénile, chez la truite arc en ciel. Voici des photographies de TAEC mâles âgés de 2 ans. Tête allongée avec mâchoire inférieure transformée en bec recourbé vers le haut.

Les gonades des truites arc en ciel

Voici les photographies des viscères d’une truite mâle de deux ans , mesurant 40 cm pour un poids d’1 kilogramme. On voit nettement les deux gonades blanches qui vont produire le sperme récolté pour la fécondation artificielle. Ces gonades sont au stade 5.

La période de reproduction pour la truite arc en ciel

La période de reproduction habituelle des populations sauvages de truites arc en ciel dans leur environnement naturel en Amérique du Nord se situe au printemps, entre mars et mai. Mais la sélection a produit des souches de truites avec des périodes de reproduction variables, entre octobre et mai (voir tableau INRA). Par ailleurs, la gestion de la lumière permet de planifier les périodes de reproduction pour fournir des truitelles toute l’année. La souche livrée en janvier 2019 n’est pas connue. Si bien qu’il est impossible de prévoir la date optimale de ponte. Seule l’observation et la palpation permettront de choisir le meilleur moment pour procéder à la fécondation artificielle des œufs et l’introduction dans l’auge d’écloserie.

N’étant pas spécialiste de la truite (et c’est peu dire !), les commentaires contradicteurs ou complémentaires sont les bienvenus.

Share Button