La vie en boucles

Lots de truites en aquaponie : gestion optimisée

Lots de truites installés en janvier 2019Les truites  AEC élevées toute l’année en aquaponie, sont gérées par lots. L’option retenue pour la gestion de ces lots de truites devra être cohérente avec le fonctionnement de l’ensemble du système.  Il n’y a pas de modèle unique : cet article décrit les choix  réalisés pour le système « truites aquaponiques ».

Un lot par an, élevé 15 mois

Un lot de 70 truitelles de 85g  est introduit début janvier dans un bassin de 1.2 m3  (5 kg/m3 – 80 g de nourriture au démarrage ). Avec un rationnement soutenu, ces truites atteignent  200 grammes fin mars (12 kg/m3 – 140 g de nourriture).  Elles sont alors réparties dans les deux bassins  de 1.2 m3 (6 kg/m3) –  Elles atteignent 600 grammes en juillet-août (17.5 kg/m3 – 300 g de nourriture) .  Les 42 kg de truites correspondent à la capacité optimale du système. A partir de ce poids, les prélèvements commencent pour maintenir le cheptel  entre 40 et 45 kg au total. Les prélèvements s’accélèrent en décembre et début janvier afin de libérer un bassin pour accueillir le nouveau lot en janvier. La fin du premier lot (Une dizaine de truites)  est conduit jusque fin mars avec un poids moyen de 1500-1600 grammes.

La gestion des lots accompagne les besoins des légumes

La gestion des lots, et donc la quantité d’aliment distribué, épouse assez bien les exigences des légumes. Il y a  une superposition de deux lots entre janvier et mars, avec  environ 130 grammes de nourriture distribués début janvier. Nous sommes alors au plus bas de la fourniture d’azote par le système. Et ça tombe bien, puisque les légumes ont une croissance modérée sous la serre à cette période de l’année, compte tenu des températures hivernales. Début avril, après abattage du premier lot, les jeunes truites étant plus voraces, ce sont  150 grammes de pellets qui sont distribués en avril pour croître ensuite jusqu’en juillet,  avec 250 à 300 grammes distribués. Ce qui correspond aux besoins les plus élevés des légumes. Donc, la distribution des aliments est, d’une part, compatible avec les besoins des légumes, et d’autre part, ajustée avec la capacité des bactéries à transformer l’ammoniac en nitrites puis en nitrates.

Févier 2019 : nourriture des deux lots de truites AEC

Cette vidéo montre le comportement des truites lors de la distribution de nourriture en février 2019. Les 70  truites d’environ 120 grammes sont vives et reçoivent journellement 110 grammes de granulés contenant des protéines d’insectes (soit 1.3 % du poids vif). Les 8 truites de 1500 grammes reçoivent 65 grammes de granulés par jour (soit 0.55%. du poids vif). La température de l’eau est mesurée à 10° C.

 

6 Comments

  1. Truite26

    Bonjour,
    Sympa cette video sur le nourrissage.
    Je profite de celle-ci pour un petit HS.
    Je vois que certaines de vos truites ont des blessures aux nageoire en début nécrose (tache blanche).
    Chose malheureusement « normale » du à la densité d’élevage dans les piscicultures.
    Suite à mon expérience aquariophile de plus de 20ans, il est inconcevable pour moi de laisser un poisson blessé.
    Qui peu amener des maladies et faire un crache du système avec vidange et désinfection total.
    Ma méthode:
    – Quand je reçois un lot de truite, elle passe dans un bac de désinfections au permanganate de potassium à teneur de 4 gr/m3 pendant 30 min max (dépend surtout de l’état des poissons)

    Après quelques jours les plaies vont cicatriser et vous protégez aussi votre système avec de beau poisson !

    • jcgoudeau

      Bonjour,
      j’avais effectivement repéré ce début de nécrose. J’ai commandé et reçu 250 g de sulfate de cuivre pour des traitements par bain de 10 mn (à ajuster selon la résistance des truites) à la dose de 1 g pour 10 litres d’eau. Deux bains à 24 h d’intervalle puis un troisième 48 heures après. Je me suis appuyé sur cette source
      Quels sont les arguments pour choisir entre permanganate de potassium et CuSO4 ?

  2. Nicolas Castel

    Bonjour,

    Où est-ce que vous vous fournissez en truites?

    Cordialement

    Nicolas C.

    • jcgoudeau

      Bonjour,
      J’achète les truites chez un pisciculteur. Les plus proches sont à une heure et demi de Luçon! J’ai acheté le dernier lot à la pisciculture du Moulin de Cerzais à Assais les Jumeaux (79). Le précédent lot a été pris aux Sources du Beth, à Availles sur Chizé (79).

  3. Daniel

    Bonjour,
    Avant toute chose je voudrais vous dire un immense merci pour toutes es informations passionnantes que vous prenez le temps de partager. Je suis admiratif !!
    Je suis moi-même en train d’installer un petit système aquaponique qui devrait accueillir des truites début octobre. Si j’ai bien compris vos explications, pour un bassin d’1m cube, je devrais mettre 40 truites maximum pour qu’elles atteignent 600g et puissent commencer à être prélevées ?
    Encore merci pour tous les conseils!

    • jcgoudeau

      Bonjour,
      Merci pour votre appréciation.
      Pour le nombre de truites, il y a plusieurs options. Supposons que le système puisse accueillir un maximum de 20 kg par m3, avec des truitelles de 70 g disponibles en janvier.
      – on obtient des truites de 600 g quel que soit le nombre de truites au départ. Ceci intervient vers le mois d’août pour les premières avec un poids moyen du lot de 450 g. Pour ce poids moyen, le bassin d’1 m3 peut accueillir 45 truites. Les prélèvements des plus grosses (600 g) à partir d’août vont permettre de maintenir le stocks de truites en dessous de 20 kg. En novembre il restera la fin de lot, soit environ 20 à 25 truites qui seront abattues d’ici fin décembre pour un poids moyen de 800 g.
      – si l’on accepte de prélever des truites portions on peut partir avec un achat de 100 truitelles (7 kg) Les premières truites portion 250 g sont prélevables fin avril (poids total de 20 kg en mai) prélèvement régulier jusqu’à la fin de l’année pour maintenir le stock en dessous de 20 kg. En novembre il reste 20 à 25 truites qui seront abattues d’ici fin décembre pour un poids moyen de 800 g
      Donc le nombre maximum de truites dépend du type de prélèvement que l’on veut réaliser et de la quantité d’azote que l’on veut produire en début de saison.
      Partir avec 40 truitelles de 70 à 100 g dans un bassin d’1 m3 est un objectif raisonnable et équilibré pour les différents objectifs : plantes, poissons, prélèvements.
      NB : prendre également en compte 5 à 10 % de perte selon les années et la qualité des truitelles fournies.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

The maximum upload file size: 128 Mo. You can upload: image, audio, video, document, spreadsheet, interactive, text, archive, code, other. Links to YouTube, Facebook, Twitter and other services inserted in the comment text will be automatically embedded.

© 2021 Truites aquaponiques

Thème par Anders NorenHaut ↑