La géothermie utilisée pour stabiliser la température de l’eau dans le système des truites aquaponiques nécessite deux puits. Le second puits de 4.50 mètres a été creusé à la main avec une technique largement utilisée en Afrique : le forage à percussion.

La technique du marteau actionné à bras d’homme est très ancienne. Elle m’a été confiée par un ancien,  il y 25 ans. Elle permet de creuser un forage dans de la roche tendre comme le calcaire.  Puis d’y  descendre une pompe immergée.

La confection de l’outil est rustique et repose sur de la récupération : un vieux fer de charrue usagé pour confectionner le trépan avec de l’acier de qualité. D’anciens essieux pour alourdir le trépan, dans le cas présent 30 kg au total. Des soudures de qualité pour encaisser les chocs à répétition. Voici l’outil  prêt à être utilisé.

tête de trépan DIY
tête de trépan DIY
trépan monté sur essieu
trépan monté sur essieu

Pour la mise en œuvre il faut confectionner un trépied pour y suspendre une poulie. Et ajuster le tout pour que le trépan soit à la verticale du forage qui sera busé en tête.

Poulie d'actionnement du trépan
Poulie d’actionnement du trépan
Busage du puits
Busage du puits

Le trépan est soulevé sur une hauteur de 60 cm  et développe une énergie cinétique et potentielle de 180 joules …mais avec seulement 30 coups à la minute. Très bon dispositif de musculation!

Le forage progresse de 2.5 cm pour 200 coups, soit environ 25 cm par heure. Il est possible de creuser 1 mètre par jour, voir plus…mais avec plusieurs foreurs, fatigue oblige. Au fur et à mesure du forage il faut retirer les grains de roche pulvérisés par le trépan. Un tube fermé par une coupelle trouée  et obturée par une bille permet d’extraire cette boue.

Bille d'obturation du tuyau d"évacuation des déchets
Bille d’obturation du tuyau d »évacuation des déchets
graviers et boues extraits du puits
graviers et boues extraits du puits

La technique est professionnalisée, notamment en Afrique : https://www.pseau.org/outils/ouvrages/practica_forage_a_la_percussion_2010_fr.pdf