La vie en boucles

Catégorie : Eau-circuit

Circuit de l’eau et écoulements entre bacs et bassins

Airlift pousseur en aquaponie

Il existe deux conceptions de l’airlift dans une installation aquaponique. La plus fréquente est l’utilisation à l’intérieur d’un même compartiment. Ce qui permet l’aération d’une masse d’eau et la création d’un courant d’eau dans le bassin ou bien le nettoyage de l’eau avec un mousseur. Il est également possible d’utiliser l’airlift pour faire circuler l’eau dans le système, entre compartiments. Soit par gravité moyennant une élévation initiale (airlift exhausteur). Soit en « poussant l’eau » à plat, sans élévation (airlift pousseur). C’est ce dernier système , utilisé notamment par Sébastien Ladrange à la Réunion, que nous allons présenter dans cet article.

Poursuivre la lecture

Dimensionner un airlift en aquaponie

Dès qu’il s’agit d’installer un airlift dans une installation aquaponique, se posent de nombreuses questions. Comment dimensionner un airlift : Quel diamètre de tuyau? Quelle profondeur d’injection d’air? Quel débit d’air? Quel débit d’eau en fonction du relèvement choisi? Il est possible de répondre à ces questions par une batterie de tests ou par utilisation d’un simulateur de débit.

Poursuivre la lecture

Électrovanne automatisée en aquaponie

Le système aquaponique expérimental TA-500 est doté d’une zone de modulation de la température. Cette dernière utilise le soleil pour le réchauffement en hiver et les radiations infrarouges passives vers le ciel clair pour le refroidissement en été. Et donc, elle ne consomme aucune énergie fossile ou électrique. Pour obtenir ce résultat, la circulation de l’eau dans la zone de modulation de la température dépend des conditions atmosphériques. La gestion manuelle de la vanne qui commande cette circulation devient vite astreignante. Ce qui rend le pilotage automatique par électrovanne quasi indispensable.

Poursuivre la lecture

Surveillance de la circulation de l’eau sur TA_500

Le nouveau système aquaponique TA_500 fonctionne avec une seule pompe à air. Cette pompe assure à la fois la circulation de l’eau et son aération. Donc, c’est un organe vital qui nécessite une surveillance permanente. Or le système initial TA_2400 est déjà équipé d’un système d’alerte en cas de défaillance. Lequel peut également surveiller, à peu de frais, le système TA_500.

Poursuivre la lecture

Enregistreur de données aquaponiques

La comparaison du comportement thermique des deux systèmes aquaponiques TA_2400 et TA_500 nécessite un enregistrement des températures. La surveillance porte sur 6 points de mesure. Or la collecte manuelle de ces données est astreignante et insuffisante en fréquence. D’où l’intérêt d’utiliser un enregistreur de données automatique. Car la compréhension, puis la maîtrise, des échanges thermiques constitue la clé pour un élevage réussi de la truite. Cette collecte d’informations permettra également d’automatiser le maintien de la température de l’eau autour d’une température de consigne. Ceci grâce à une électrovanne pilotée par un programme. Laquelle permettra de profiter au maximum des moments ensoleillés d’hiver lorsqu’il faut maintenir l’eau à 10°C. Et également, des nuits claires estivales permettant le refroidissement radiatif passif de l’eau.

Poursuivre la lecture

Alerte automatique par SMS en aquaponie

La mortalité accidentelle de tout un lot de truites est le cauchemar des aquaponistes. Pour prévenir les accidents majeurs, il faut surveiller en permanence la circulation, l’aération et la température de l’eau. Pour ce faire, la réception d’une alerte par SMS sur son smartphone ou téléphone portable permet d’intervenir à temps. Mais les équipements clés en main qui répondent à ce besoin sont onéreux et peu évolutifs. Voici donc un montage à faire soi même pour environ 95 euros. Tout est détaillé pour pouvoir le modifier à volonté selon les situations rencontrées… ou les imperfections à corriger! (Soyez indulgent sur le code et sur le montage car c’est mon premier prototype).

Poursuivre la lecture

Mortalité accidentelle des truites en aquaponie

Le pire, dans une installation d’aquaponie , c’est l’arrêt de la circulation de l’eau qui provoque une mortalité des poissons. Ceci est d’autant plus redoutable lorsque l’on élève des truites puisque 100% peuvent mourir en moins d’une nuit. Trois incidents peuvent conduire à la catastrophe : les pertes d’eau, les coupures d’électricité et une pompe en panne . Bilan d’expériences personnelles, enrichies de discussions avec Guillaume Beucher, formateur expérimenté d’Aquaponia.

Poursuivre la lecture

Pompe à eau en aquaponie : comment choisir?

La pompe est un élément capital pour la circulation de l’eau. Le dimensionnement de la pompe est  le résultat d‘un compromis réalisé  autour de sept préoccupations : volume d’eau recirculée, gestion des niveaux d’eau dans le bac de culture, débit  limité par les filtres,  débit permis par les tuyaux, hauteur manométrique totale, dépense à l’achat et coût de fonctionnement annuel.
Pour le dispositif « truites aquaponiques, cette synthèse oriente vers une pompe de 4000 l/h, 4m de relevage maxi et 30 watts de puissance.

Mise à jour le 20/01/2020 suite à une augmentation du volume du bac de culture avec une profondeur de 25 cm au lieu de 20.
Poursuivre la lecture

Bassin auto-nettoyant : points de vigilance

Un des défis en aquaponie :  éviter les dépôts à l’intérieur du bassin à poissons. Les bassins rectangulaires posent particulièrement problème. Au cours de l’année écoulée ,  des dépôts de fèces  dans le système « truites aquaponiques » ont dû être régulièrement enlevés sous peine de voir les truites perdre l’appétit.  Voici donc quelques points d’amélioration prévus pour tendre  vers un bassin auto-nettoyant.

Poursuivre la lecture

Economie d’énergie en aquaponie

Un système aquaponique peut fonctionner à la perfection du point de vue de la production des poissons et des légumes  tout en étant défaillant sur la consommation d’énergie.  Le système « Truites aquaponiques 2400 litres » en est l’illustration avec une consommation initiale de 33 kWh par kg de truite produit,  pour atteindre  7.3 kWh après optimisation.

Dernière mise à jour le 15/12/2020.
Concevoir des systèmes aquaponiques extensif à moins de 10 kWh/kg de truite produit, c’est possible!

Poursuivre la lecture

Bassins à truites enterrés

Les bassins pour accueillir les truites ont été construits en même temps que la serre.  Leur aménagement assure la sécurité des personnes, l’ombrage de l’eau et la sauvegarde des truites. Les bassins conservent naturellement une eau fraîche et assurent un bon fonctionnement aquaponique. C’est la géothermie qui prend le relais pour maintenir la température  de l’eau en dessous de 23° C en été.

Poursuivre la lecture

© 2022 Truites aquaponiques

Thème par Anders NorenHaut ↑